Bécasse baguées retrouvées

Au début du mois d'octobre 1997, un chasseur m'a téléphoné pour me signaler qu'il avait prélevé en période de chasse dans la région de Pierreville une bécasse avec deux bagues de couleur.

Les recherches ont été plus rapides que le croyais. A priori, il a fallu que j'entreprenne des recherches, au Canada et aux U.S.A..

Ma première recherche a été à Ottawa (Canada), on m'a assuré que cet oiseau n'avait pas été bagué en territoire Canadien.

Deuxièmes investigations, j'ai communiqué au USFWLS (U.S.A.) pour leur transmet cette information. On m'a répondu l'oiseau avait été bagué soit au Massachusetts ou au Maine.

Donc deux bagueurs Américains auraient eu la possibilité d'installer ces bagues. Tous deux utilisent des bagues de couleur bleue et blanche. Celui qui habite au Massachusetts utilise des bagues de couleur en plastique et l'autre marqueur qui habite au Maine utilise des bagues de métal.

Après vérification on m'a répondu que cette bécasse avait été baguée au Massachusetts.

Ce qui m'intéresse dans cette histoire, cette bécasse a été baguée au Massachusetts, a été retrouvé 300 milles plus au Nord au Québec. Ce n'est pas la première fois des bécasses qui ont été baguées dans la même année aux U.S.A., ont été retrouvées au Québec. C'est donc dire qu'il y a sûrement un certain pourcentage d'oiseau qui naît aux U.S.A. particulièrement en Nouvelle Angleterre, et remonte plus au Nord (Québec) à une période de l'année.

Comme indication, je trouve cette récupération est révélatrice due au fait cette bécasse est remontée vers le Nord (Québec).Elle a été retrouvée 300 milles plus au Nord de son lieu de naissance. Donc il y a eu une rétro migration ce qui ne me surprend pas. Par contre, ce qui m'intrigue au niveau rétro migration est de savoir, le nombre approximatif de bécasses qui naissent au sud de la frontière du Québec. C'est-à-dire particulièrement en Nouvelle-Angleterre et remontant la frontière, jusqu'au Québec?

----------------------------------------------------------

Je suis abonné à un groupe de discutions (France) sur Internet, dédier spécifiquement à la bécasse européenne. À la mi-novembre 1999, j'ai vue un message d'un chasseur français, qui venue chasser au Québec à automne 1999, la bécasse américaine. M. Gérard Sanglerat a rapporté ses bécasses en France. Chez lui il a remarqué, un de ses oiseaux avait une bague. Par l'entremise du groupe de discutions, il a faire appel pour l'aider à connaître l'énigme de cette bague. J'ai répondu a sa demande, je connais le système parce que je bague des bécasses depuis 1983. J'ai fait les démarches nécessaires, pour lui remplir un formulaire.

Au préalable je lui ai posé les questions d'usage: nom, adresse, à quelle période et à quel endroit l'oiseau a été récupéré.

J'ai donc rempli le formulaire en son nom, afin qu'il puisse recevoir son certificat d'appréciation chez lui en France.

Pour une raison, je ne peut expliquer le 22 décembre 1999. j'ai reçu par la poste son certificat d'appréciation à mon nom? Sur ce certificat, la date ou cette femelle bécasse a été baguée, dans l'ouest de la Virginie fut le 15/02/1992 et l'année de sa naissance est printemps 1991. En soustrayant, la date de naissance et la date où elle a été récupérée, l'oiseau a approximativement 8 ans ½. En ce qui me concerne c'est un record de longévité pour une bécasse. Quand on sait, la longévité moyenne d'une bécasse est de deux ans.

Le fait cette bécasse a été baguée dans l'Ouest de la Virginie, et retrouvée à St-Just-de-Bretenières est une preuve certaine d'une rétro-migration qui a remonter au Nord dans la province de Québec.

Le 27 décembre 1999, j'ai écrit à Mme Susan Rice la personne qui a baguer cet oiseau, pour lui spécifier. L'oiseau adulte qu'elle a bagué le 15/02/1992 a été retrouvé à St-Just-de-Bretenières au Québec.

Et retrouver la deuxième semaine du mois d'octobre 1999.

Le 29 décembre 1999 monsieur Gérard Sanglerat, m'a envoyer un courriel spécifiant qu'il a reçu son certificat d'appréciation du Service Canadien de la faune.

------------------------------

Concernant la rétro-migration de la bécasse d'Amérique au Québec. Voici trois cas d'oiseaux récoltées au Québec dans les régions de Lanaudière et les Basses-Laurentides.

2 septembre 1999 - 2 bécasses du Nouveau-Brunswick.

1 er novembre 2000 - 1 bécasse du Maine.

 ------------------------------

Un des mes correspondants bécassiers américains qui a récolté l'automne "2000" deux bécasses baguées. Voici l'aventure de Richard et Dover son setter anglais.

Michel, j'ai eu mon setter anglais, Dover a l'âge de 7 semaines le 8 mai 1995. Depuis le tout début je voulais qu'il soit un chien bécassier pas d'autre chose. J'étais choyé d'avoir un bon couvert situé à 1/4 de mile de chez moi où je pouvais entraîner mon chien sur bécasse au printemps et l'été. L'entraînement de mon chien sur bécasse a été plus simple. Divor s'est bien acquitté de sa tâche et est devenu un magicien de la bécasse. Comme donné il a 765 arrêts productifs sur bécasse. L'automne dernier à marquer notre 4e voyage à l'U.P. du Michigan, nous avons chasser à l'Est de Crystal Falls à Iron et à Dickinson Counties Nous avons quitté notre chalet en matinée du 8 octobre. Nous avons fait 203 bécasses combinées dans notre état de la Pennsylvanie ainsi que nos voyages au Michigan. De tous ces oiseaux, nous n'avons pas vu aucun d'eux avec des bagues. Nous avons chassé en matinée dans une région qui était une des zones d'étude du Nord de l'Université du Michigan dont le projet était voué à un programme de recherche sur la bécasse. Nous avions chassé approximativement 15 minutes quand Dover est tombé à l'arrêt. Je me suis avancé pour faire envoler l'oiseau il fut toucher avec mon calibre 28 Arietta. Dover l'a rapporté et j'ai crié et j'ai vu qu'il avait une bague. Nous avons continué notre route et approximativement 10 minutes plus tard il a encore figé. J'ai aussi attrapé celui-ci et j'ai je me suis mis à crier plus fort il avait aussi une bague. Récolter 203 bécasses sans bague et en récupérer deux l'une au complet un de l'autre s'est très particulier

J'ai téléphoné au Fish and Wild life Service section information quand j'ai obtenu le renseignement concernant ces bagues la lettre affirmait qu'ils avaient été bagués récemment et l'info n'a pas été rendue au marqueur. Je n'ai rien entendu depuis. Je suis assez fier de mon chien. Richard Miller Canneberge PA

        Les deux bagues.       

------------------------------

Un bécassier Français m’a envoyé ce message d’une bécasse baguée qu’il a récupérer.

Le 31 01 99 j'ai prélevée une bécasse à Calvisson sud France Elle avait été baguée à Smolensk au S.E de Moscou le 26.09.98. Distance 2818 km en 127 jours.

------------------------------

Bécasse Européenne

Longévité record, 

Source: Le Chasseur de petit gibier)

Au cours de la saison passée, un record exceptionnel a été battu : une bécasse, baguée à Lusanger en Loire Atlantique le 1er décembre 1988, a été reprise à Neurey en Vaux en Haute Saône le 27 novembre 2005, soit dix-sept ans plus tard !

Cette bécasse fut identifiée lors de son baguage comme une jeune tardive (poids:315 g). Son numéro de bague : GF 98618.Son poids de reprise s'élevait à 335 g. Le précédent record était détenu par une bécasse de quatorze ans.

Club national des bécassiers: 

 

                                                                                                         barre.gif (187 bytes)

       
        Dernière modification: 18 janvier, 2015